Publié le 22 Jan, 2018 dans Santé | Commentaires fermés sur Comment lutter contre les chutes chez les personnes âgées ?

Comment lutter contre les chutes chez les personnes âgées ?

En France, un tiers des personnes âgées de plus de 65 ans sont victimes d’au moins une chute chaque année, et 12 000 en décèdent. Des méthodes de prévention simples et accessibles à tous existent, qui permettent d’assurer efficacement la sécurité quotidienne des seniors.

Les conséquences physiques et psychologiques

Les conséquences physiques d’une chute chez la personne âgée peuvent être plus ou moins graves. Allant de la simple douleur provisoire jusqu’à une hospitalisation et des complications handicapantes. La fracture du col du fémur est la conséquence la plus fréquente et la plus sévère et peut engendrer un important déficit d’autonomie.

Il est prouvé qu’une première chute en entraîne souvent d’autres et multiplie par vingt le risque d’une récidive. D’une manière globale, la chute entraîne une perte de confiance en soi et en ses capacités physiques. Doublée de la peur naturelle de rechuter : des doutes quotidiens contraignants qui peuvent faire naître un repli sur soi-même, une tendance à l’immobilité et à l’isolement, voire un état semi-dépressif.

Entretenir la forme physique

Une chute peut être provoquée par une condition physique diminuée. Il est donc essentiel de vérifier si l’alimentation de la personne âgée est équilibrée. Et lui permet de maintenir un tonus musculaire suffisant. Si ce n’est pas le cas, il faut instaurer des repas quotidiens adaptés. Apportant une quantité suffisante de protéines et de vitamines. Faire appel aux services d’une aide à domicile pour préparer les repas et vérifier que la personne âgée s’alimente suffisamment s’avère souvent très utile.

Il faut également veiller à ce que la personne âgée maintienne ou reprenne une activité physique modérée. Adaptée à son état de santé et à ses capacités physiques (marche, jardinage, étirements quotidiens…). Il est toujours possible d’envisager le recours à un kinésithérapeute, qui aidera à améliorer progressivement la force musculaire.

Sécuriser le domicile

L’amélioration de la sécurité de la personne âgée à son domicile passe par le repérage et la sécurisation de toutes les zones à risques. (escaliers, salle de bain, cuisine, jardin)

Il est essentiel de dégager l’espace en retirant ou en déplaçant tout ce qui peut gêner la circulation (meubles, tapis). Côté salle de bains, la mise en place d’un siège de douche ou d’un tapis antidérapant évitera les risques de glissade lors de la toilette. L’installation de rampes et barres de maintien aux endroits stratégiques (escaliers, douche, toilettes…). Permettra d’aider à l’effort et d’apporter une bonne stabilité. Enfin, il faut penser à équiper le logement d’un éclairage optimal, qui permettra de passer aisément d’une pièce à l’autre ou de se lever la nuit sans problème.

Anticiper les risques grâce à la technologie

La nouvelle technologie est aujourd’hui une aide précieuse dans le domaine de la sécurité des seniors. Avec le détecteur de chute, le monde de la santé a fait un remarquable bond en avant. En offrant aux personnes âgées un accessoire simple, efficace et rassurant au quotidien. Présenté sous la forme d’un bracelet-montre, il permet de repérer toute situation anormale (station allongée prolongée, absence de mouvement, inconscience…).

Seule exigence : il doit être porté au poignet 24h/24 afin d’assurer une téléassistance à toute heure du jour et de la nuit. En cas de chute, un signal est automatiquement émis vers une plateforme d’écoute. Qui selon la situation, essaie de contacter la personne, prévient la famille ou envoie les secours au domicile. Une méthode remarquablement performante, qui assure chaque jour la tranquillité d’esprit de nos seniors et celle de leur entourage !

Comment lutter contre les chutes chez les personnes âgées ?
Notez ce site